Accueil

Items tagged with : aquatique

Résultats 1 - 14 de 14
Image Item title Description Last updated
No image Lors de vos passages d'eau vive, il peut etre utile de mettre une scurit en place afin de palier un stop rat, ou un bac mal ralis. Dans le mme cas, certains de vos co-equipiers n'auront pas la meme aisance que vous en progression aquatique.PREPARATION :Il existe des cordes lancer vendues dans le commerce, mais une corde attache un petit floteur (kit-boule) peut parfois faire l'affaire.Choisir un endroit o la visibilit est bonne, u l'on peut aisment se dplacer, sans obstacle entre vous et le secouru (rocher dans le courant, branche d'arbre en hauteur...) et surtout avec une zone calme en aval (idalement un contre-courant).Prparer la longueur de corde suffisante pour atteindre le secouru, mais ne pas se relier elle de faon permanente (pas de noeud ni de mousquetonnage).REALISATION :Appeler constamment votre secouru afin de le prevenir de l'action que l'on va raiser, et d'tre sr d'avoir son attention.Le lanc de corde doit etre effectu de faon volontaire et rapide (pas de lanc en "cloche") en visant soigneusement le secouru.Effectuer le lanc en amont de votre position afin d'avoir le temps d'en effectuer un deuxime en cas d'echec.PRECAUTION : Technique qui ne s'improvise pas et qui demande une rptition assidue afin de la maitriser. Samedi, 16 Juillet 2011 10:43
No image La Marmite Appeles galement marmites de gant, ce phnomne est cr par le courant entrainant des galets/pierres sur le lit du cours d'eau, et qui petit petit, creusent une cavit arrondie avant de sortir par un passage dsax. Le courant imprime un effet de tourbillon ramenant le pratiquant en son centre. PREPARATION :Avant de s'engager dans une marmite, jauger correctement si le dbit permet d'en sortir. Comme pour tous les mouvements d'eau, la marmite s'aborde sans sac, et d'une faon volontaire ! REALISATION :Ds l'entre dans le mouvement d'eau, tre en nage active et essayer de rester le plus proche possible de la paroie. Si le courant vous entraine faire un tour supplmentaire, ne pas lutter contre, mais au contraire nager activement dans le meme sens afin d'augmenter votre vitesse et de vous extraire du mouvement. PRECAUTION :Si le courant est jug trop fort, mette en place une solution pour viter le mouvement (une ancre flotante est parfois ralisable) marmite Samedi, 16 Juillet 2011 10:26
No image La Reprise de courant Lorsque l'on veut utiliser le courant pour se dplacer, on utilise la technique de la Reprise pour s'insrer dans la veine d'eau.PREPARATION :Se positionner au plus haut du contre courant dans lequel nous nous trouvons, visualiser la veine d'eau.REALISATION :Pour raliser une reprise, remonter le plus haut possible sur la portion de rivire choisie, et plonger plat , en direction de l'amont, tout en gardant un angle lgerement ouvert, afin de vous aider un tant soit peu de la force du courant (si vous plonger parralllement ou perpendiculairement au sens du courant, vous serez emport rapidemenent vers l'aval). Se retourner, pour se retrouver en position de nage passive, les pieds vers l'aval, et la face vers le ciel (!!!) reprise Samedi, 16 Juillet 2011 10:45
No image Il est parfois utile de changer de rive, pour viter un danger ou tout simplement pour rejoindre la sortie de votre canyon et le chemin de retour.Lorsque l'on effectuera cette opration en traversant l'intgralit du cours d'eau l'aide d'une corde, on effectue une travers de collecteur. PREPARATION :Choisir un endroit o le premier pourra traverser en ralisant un bac. Si possible prvoir un endroit en aval ou poster une scurit (scu lancer)Dfinir les points d'amarage de faon mettre un angle suffisant votre corde pour permettre une bonne circulation de votre groupe (pas assez d'angle : risque de coincement dans la flche, trop : risque de ne pas avancer...) et que son passage soit dnu d'obstacle dans le lit du cours d'eau. REALISATION :Le premier quipier traverser prend avec lui de quoi amarrer la corde sur l'autre rive (ranger le matriel dans la combinaison afin d'viter les coincements).Cet equipier traverse en ralisant un bac.Au point aval dfini, il ralise un amarrage sur la berge.On lui lance la corde ( d'abord une corde de scu, plus lgre, puis on fixe la corde de progression son extrmit, et il la tire lui) qu'il relie l'amarrage avec un noeud largable (mule).On ralise un amarrage au point amont dfini sur notre berge, et on ralise une tension avec l'autre extrmit de la corde.Chaque quipier fixe un mousqueton sur cette corde, le tient d'une main, et se laisse flotter et driver jusqu' la berge oppose.Le dernier fait passer les sacs en tlpherique sur cette corde, et dmonte entirement le systme.Il traverse galement en ralisant un bac. PRECAUTION :Si c'est possible, raliser la technique avec une corde en boucle (la tension se ralisera sur l'amarrage d'arrive, ainsi le dernier progresse sur la corde, et non pas en bac) la facon d'une main courante simple. Samedi, 16 Juillet 2011 10:47
No image La Veine d'Eau L'eau est entrane vers le bas par la force de gravit, et freine par la force de friction. On notera que l'eau est plus rapide au centre et plus lente sur les bords, car freine par la friction contre les rives. Nous parlerons de veine d'eau chaque fois que la plus grande partie du courant se concentrera sur une portion du parcours. Visuellement, la veine se distingue par une acclration du courant, en gnral marque par des vagues dues la configuration du lit de la rivire et cette acceleration. FRANCHISSEMENTLa veine d'eau se traverse en ralisant un "bac". veine Samedi, 16 Juillet 2011 10:27
No image Le Bac Il est parfois utile de changer de rive, pour mieux analyser le parcours, ou tout simplement pour rejoindre la sortie de votre canyon ou le chemin de retour. Lorsque l'on effectuera cette opration en traversant l'intgralit de la veine d'eau, sans perdre d'altitude, on parlera de faire un "BAC". PREPARATION :Lorsque l'on volue dans un dbit consquant, on vitera tout risque de coincement en otant baudrier et sac. Analyser votre parcours, et trouver un endroit ou la veine est la moins rapide (moins de risque d'etre dport), tout en restant peu large (moins la nage sera longue) , et pourvu d'un contre courant sur la rive oppose. REALISATION :Pour raliser un "bac", remonter le plus haut possible sur la portion de rivire choisit, et plonger plat , en direction de l'amont, tout en gardant un angle lgerement ouvert, afin de vous aider un tant soit peu de la force du courant (si vous plonger parrallelement ou perpendiculairement au sens du courant, vous serez emporter rapidemenent vers l'aval). Garder cette incidence tout en nageant rapidement vers l'autre rive. Ne s'arreter qu'une fois dans le contre courant. PRECAUTION :Russir un "bac" dans une veine importante est relativement complexe. Pour mettre toutes les chances de votre cot, anticiper un possible echec en postant un equipier an aval avec une corde de scurit lancer. bac Samedi, 16 Juillet 2011 10:49
No image Le Contre Courant Lorsque l'eau rencontre un obstacle, par exemple un rocher dans le lit de la rivire, elle le contourne et cr derrire lui un courant qui vient combler la dpression. On appelle se mouvement d'eau qui progresse d'aval vers l'amont, un contre-courant (ou "contre"). Entre la veine d'eau et le contre courant, une zone d'eau mulsionne, facilement identifiable par sa blancheur, dlimite les deux mouvements et tendance empcher l'accs au contre courant.FRANCHISSEMENT :Le contre courant ne se franchit pas proprement parl. On s'en sert plutot comme d'un moyen de progression en ralisant un "stop" pour y entrer, et une "reprise" pour en sortir. C'est en gnral un endroit sr pour le canyoniste, ou il pourra analyser l'aval de son parcours, et trouver le prochain contre courant dans lequel s'arrter. contre Samedi, 16 Juillet 2011 10:28
No image Le Drossage Les drossages font partie des piges majeurs de l'eau vive, et doivent tre abords avec beaucoup de prudence.Nous les trouverons le plus souvent dans une partie coude de la rivire.La veine d'eau, en venant frapper la paroi en face, creuse la roche (bien souvent dans la partie immerge) et forme petit petit une cavit ou s'agglomrent souvent branchages et troncs d'arbre.Une fois pris par ce mouvement, le canyoniste se trouve aspir dans cette cavit, et pris au pige.FRANCHISSEMENTLa meilleure faon de franchir un drossage est de l'viter !Lorque le courant n'est pas trop fort, rester en position de flotting, le corps le plus tendu possible pour rester au maximum en surface, et poser les pieds sur la paroi pour progresser petit pas dans cette position. Samedi, 16 Juillet 2011 10:29
No image Le Flotting Le canyoniste, pour naviguer dans le courant, adoptera une position de nage passive, autrement nomme "flotting". PREPARATION :Lorsque l'on volue dans un dbit consquent, on vitera tout risque de coincement en tant baudrier et sac. La position de "flotting" constitue s'allonger dans l'eau, les jambes tendues vers l'aval (les pieds servent de pare choc) et les bras carts servant de "gouvernail" improvis ! La tte est lgrement releve, permettant ainsi de visualiser le parcours. PRECAUTION :En position de nage passive, votre vision est trs rduite. Il est donc important avant de partir dans le courant, d'avoir analys l'aval du parcours et d'avoir pris des points de repres visuels sur les berges (ou en comptant les vagues de la veine d'eau) afin de pouvoir anticiper vos "stops". floting Samedi, 16 Juillet 2011 10:51
No image Le Rappel d'Eau L'eau qui chute, de n'importe quelle hauteur, cr un mouvement de rappel son arriv. Ce mouvement est un courant d'eau qui remonte du fond vers la surface en revenant vers la chute. Si dans la plus part des cas, ce rappel est anodin, ds qu'il atteint une certaine importance, peut retenir le canyoniste inattentif. PREPARATION :Aborder toujours le bas d'une cascade en l'analysant. Si une masse d'eau mulsionne est visible sa base, attendez vous y trouver un mouvement d'eau qui vous ramnera vers la chute. Dans ce cas l, partez sans votre sac (qui risque de vous gner et de vous empcher de sortir du mouvement en faisant le "bouchon"). Si le mouvement vous semble dangereux, mettez en place une dviation. REALISATION :Descendez sans sac. Si vous le pouvez, jectez vous derrire la masse d'eau mulsionne. Si le courant vous ramne sous la cascade, ne luttez pas, vous vous epuiseriez inutilement. Chercher tout de suite plonger vers le fond pour attraper le courant qui sort du mouvement. PRECAUTION :On a coutume de dire que si le rouleau (partie d'eau mulsionne visible) a une longueur de plus d'un mtre, le mouvement est susceptible d'etre dangereux. rappelEV Samedi, 16 Juillet 2011 10:36
No image Le Saut Le saut reste la composante premire de l'aspect ludique de l'activit. Pourtant, une mauvaise prparation peut transformer un anodin saut en accident dramatique. Pour viter cela, quelques prcautions s'imposent ! N'oubliez pas, le saut ne doit jamais tre une obligation pour quiconque ! PREPARATION :La vasque d'arrive doit avoir t mticuleusement sonde, ne pas comporter de blocs ou de troncs risquant de blesser le pratiquant, et doit etre assez profonde pour permettre a ce dernier une bonne rception. REALISATION :L'appel de dpart doit se faire sur un pied, sans course d'lan (les risques lis une glissade sur une plateforme glissante sont considrables). L'appel doit etre raliser de manire franche et volontaire, et ne souffrir aucune hsitation. Durant le saut, vos bras peuvent servir vous quilibrer, mais viter tout de mme les gestes brusques tendant vous dstabiliser. Votre corps doit etre si possible dtendu lgrement. La rception dans l'eau doit etre dynamique, les jambes lgerement flchies, mais fermes, et vos bras replis sur la poitrine. Si vous dsirez vous pincer le nez, prenez garde bloquer votre bras avec celui libre. PRECAUTION :Ne sous estimez pas les traumatismes lis aux grands sauts. Prenez toujours soin de bien communiquer avec la personne qui a sond la vasque d'arrive. saut Samedi, 16 Juillet 2011 10:52
No image Le Siphon Le siphon peut etre un lment angoissant pour certains, pensez prciser votre groupe avant le dpart si votre parcours en comporte.. PREPARATION :Un siphon doit toujours avoir t reconnu par l'aval avant de s'y engager. En effet, un tronc ou une branche en barrant l'accs risque de vous bloquer sous le courant, et la force de ce dernier vous empcher de remonter en vous plaquant sur l'obstacleREALISATION :Suivant la configuration de l'obstacle on pourra au choix partir les pieds ou la tte la premire, avoir besoin de se librer du harnais, etc...Si votre casque ne passe pas : renoncez mais ne l'tez pas !PRECAUTION :Prenez toujours soin de bien communiquer avec la personne qui a sond le passage.Dans tous les cas, on prend soin d'ter son sac, et de le faire passer devant soi. Samedi, 16 Juillet 2011 10:53
No image Le Stop Pour franchir un passage en eau vive, nous nous servons des contres courants, en s'arrtant dans ces zones de calme. L'action de s"arrter dans un contre est un "STOP". PREPARATION :Analyser le parcours, et trouver un contre courant abordable. Prendre un repere visuel vous permettant de le localiser une fois au raz de l'eau. Entamer votre descente en nage passive REALISATION :A l'approche du contre, passer en nage active (crawl) et prendre de la vitesse. A la hauteur de l'obstacle crant le contre, acclerer encore votre nage, et venez "percuter" la zone de cisaillement, en cherchant un appui avec vos mains dans l'eau "dure" du contre courant. Faire pivoter son corps tout en continuant nager pour basculer entirement dans le contre courant (ne pas laisser traner ses jambes dans la zone de cisaillement). Stoper la nage une fois compltement dans le contre courant. PRECAUTION :L'anticipation est le maitre mot de la nage en eau vive ! Prevoyer toujours de pouvoir vous arrter dans un deuxime contre en aval, si vous ratez le premier. stop Samedi, 16 Juillet 2011 10:54
No image Le Tobbogan Le tobbogan, tout comme le saut confre l'aspect ludique de l'activit.La prparation en est pourtant bien moins astreignante. PREPARATION :La vasque d'arrive doit avoir t sonde et ne pas comporter de blocs ou de troncs risquant de blesser le pratiquant, et doit tre assez profonde pour permettre la reception. L'ensemble de l'obstacle doit tre le plus lisse possible, sans asprit dans laquelle le pratiquant pourrait se coincer. REALISATION :Le dpart est ralis allong, les bras croiss sur la poitrine, la tte plaque sur la roche (ne cdez pas la tentation de regarder en bas, le plat du visage vous guette !).Gardez les pieds et les jambes joints durant tout le trajet !La rception dans l'eau doit tre dynamique, les jambes lgrement flchies, mais fermes, et vos bras replis sur la poitrine. Si vous dsirer vous pincer le nez, prenez garde bloquer votre bras avec celui libre. PRECAUTION :Prenez toujours soin de bien communiquer avec la personne qui a sond la vasque d'arrive.Si l'obstacle le justifie, vous pouvez vous freiner avec un brin de corde sur partie ou totalit du trajet. toboggan Samedi, 16 Juillet 2011 10:56

Propulsé par Atelier 65 - Membre de France Canyoning, séjours de canyonisme